Si vous avez construit des châteaux dans les nuages,
votre travail n’est pas vain ; c’est là qu’ils doivent être.
À présent, donnez-leurs des fondations.
– Henry David Thoreau

Dépendance à des personnes qui vous font souffrir ? Cela se soigne.
En découvrant
 comment et quand cette dépendance s’est ancrée en vous, vous commencerez à donner des fondations à votre rêve d’amour…

Quelques caractéristiques de la personne souffrant de dépendance affective :
Vous doutez de vous-même. Vous vous dévalorisez. Vous n’avez pas de confiance en vous-même. Vous avez un syndrome abandonnique ou de Stockholm. Vous croyez que vous n’êtes pas digne d’être aimé(e). Vous vous sur-adaptez. Vous croyez être nul/nulle ou incorrect(e) sur le plan professionnel ou social. Vous êtes honteux(se) de quelque chose. Vous vous sentez coupable de quelque chose. Vous vous sentez attiré(e) par des personnes qui vous font souffrir, parce que dans le passé l’un de vos parents vous traitez de la sorte. Vous êtes seul(e) dans ce monde et vous avez besoin de soutien.

Vous faire accompagner pour vous y libérer
Que vous vous trouvez dans l’une ou plus de ces descriptions ou dans d’autres, vous avez besoin d’un accompagnement lucide et efficace pour vous libérer de la dépendance affective, peut importe le contexte ou le type de relation.

Cette page est dédiée particulièrement aux victimes de narcissiques.
Reconnaître les traits de la personnalité narcissique vous permettra aussi d’identifier les vôtres.

Toutes sortes des personnes peuvent « entrer en relation » avec un ou une narcissique, soi dans le lieu de travail ou dans d’autres contextes. Cependant, si vous êtes en couple depuis un certain temps avec une personne souffrant de Trouble de la Personnalité Narcissique, c’est certain que vous avez des faiblesses sur le plan matériel, psycho-émotionnel ou intellectuel et des schémas répétitifs qui vous rendent dépendant.

Les premières choses qui vous attirent vers les narcissiques sont leur charme, leur agilité intellectuelle, leur désinvolture, leur capacité à vous séduire par la parole, par leur image, par leur hyperactivité et leur apparente réussite… Sous influence, c’est difficile pour vous de remarquer ce qui est de plus évident, leur manque d’empathie. Ce manque ce manifeste par exemple, par l’incapacité de se rendre compte de ce que les autres vivent à leur côté, par l’impossibilité de « se mettre à la place » de l’autre, de s’identifier aux émotions, sentiments, désirs et besoins des autres. Ce manque d’empathie peut se manifester aussi par la négligence totale de l’autre ou par l’absence de soutien psychologique ou psycho affectif.

Voici une liste qui peut vous aider à clarifier quelques aspects de votre vécu :

1. Vous sentez-vous fatigué (e) ? 
Le narcissique utilise son entourage pour atteindre ses propres fins et/ou pour acquérir son « approvisionnement  narcissique ». (Narcissistic Supply). Cette expression anglaise  a été introduite dans la théorie psychanalytique par Otto Fenichel en 1938, pour décrire un type d’admiration et de soutien personnel dont le narcissique a besoin pour « alimenter son image ».  Cela est très important parce que le narcissique est psycho-émotionnellement « vide ». Son « Je Suis », sans définition, a été « supplanté par une image de soi » .  Si vous apportez au narcissique « la nourriture » sexuelle, intellectuelle, émotionnelle ou sociale, dont il a besoin, au départ le narcissique va donner les signes de son enthousiasme et peut-être aussi de l’appréciation de votre personne… Votre propre besoin de plaire vous pousse à jouer le rôle de « fournisseur » et cela vous fatigue… Le narcissique somatique a besoin de montrer sa beauté corporelle, ses performances physiques ou sexuelles et sa disposition à conquérir les gens ou le monde, la montagne, l’espace, la mer…  Dans son besoin du succès, de célébrité, de puissance redoutable, exprimé ou pas, il/elle devient hyper-actif(ve). Cela peut vous épuiser surtout si vous vous sur-adaptez et négligez votre besoin d’équilibre et de repos.

2. Vous sentez-vous utilisé (e)  ?
Les narcissiques se sentent « uniques et spéciaux ». En conséquence, ils croient « mériter des traitements spéciaux ». Ils se sentent « dans le droit  » d’utiliser les autres et d’ignorer ce que les autres font pour eux. Ils exigent le respect de leurs attentes déraisonnables en matière de traitement prioritaire spécial. Ils croient « mériter » d’être considérés de façon particulière, comme ayant un « statut élevé » par dessous des associés, du couple, des institutions spéciales ou d’autres personnes. Si un narcissique vous a idéalisé(e), au départ il/elle se sentira très bien avec vous parce que votre « présence unique » devient son « approvisionnement  narcissique » ; alors vous vous sentirez aimé(e). Cependant, un jour vous tomberez de son piédestal ; ce qui impliquera de réservoir des traitements qui correspondent à votre « nouveau statut ». Vous serez déprécié(e), ignoré(e), harcelé(e), humilié(e), utilisé(e) ou mis(e) au placard… Cela confirmera votre plus grande « croyance de base » et cela vous fera beaucoup souffrir.

3. Vous sentez-vous inférieur (e) ? 
Le narcissique cérébral est obsédé inconsciemment, par des fantasmes d’omniscience et de brillance inégalée. Si vous vivez ou travaillez avec un narcissique cérébral, il/elle va montrer « son savoir hors du commun ». Vous croirez qu’il/elle est très intelligent(e), parce qu’il/elle donne l’impression de tout comprendre et de tout savoir et montre sa supériorité intellectuelle. Si vous doutez de vous-même, si vous êtes réservé(e) concernant vos connaissances, si vous êtes dévalorisé(e), vous allez croire que « face à son savoir » le narcissique est supérieur à vous. Ou bien si vous idéalisez votre narcissique, vous pourriez par exemple lui donner votre pouvoir intellectuel au point de vous effacer.

4. Vous sentez-vous seul (e) ou « mis (e) au placard » ?
Les narcissiques « se sentent dans le droit » de vous utiliser, de vous faire travailler, ainsi que d’utiliser vos contacts et connaissances, pour leur « approvisionnement narcissique ». Ils se sentent dans le droit de faire ce qui les plaise. Si vous « lui apporter sa nourriture », votre narcissique ressent qu’il le droit de la recevoir sans donner quelque chose en échange, sans tenir compte de ce que vous lui apportez, sans tenir compte non plus, de ce qui cela représente pour vous… Il pourrait par exemple, ne pas assister à la conférence que vous lui avez organisé, juste parce que il/elle mérite de faire ce qui le plaît. Vous serez seul(e) face au publique à qui vous devrez expliquer que le conférencier est indisposé(e). Tant que son image brille à vos yeux, vous serez valorisé(e). Mais hélas,  le moment viendra où vous commencerez à protester. À ce moment-là, vous serez disqualifié(e). Vous serez « mis (e) au placard » progressivement selon vos contestations. Vous vous sentirez très seul(e) . Si son attitude glaçante vous blesse, votre narcissique vous dirait que ce ne sont que vos interprétations. Il va « minimiser » ce qui se passe. Il/elle va vous faire sentir que vous l’assaillez avec vos plaintes. Il vous dira par exemple : – pour toi, je ne suis jamais comment il faut… – je ne suis pas ce que je devrais être… Ce qui vous laisse sans possibilité aucune de vous faire comprendre.

5. Vous sentez-vous négligé (e) et/ou ignoré (e)?
Les narcissiques négligent leur partenaire. Parfois, votre narcissique vous accorde un peu d’attention, mais avec le temps, vous remarquerez peut-être, qu’il/elle ne vous donne que très peu d’attention, voire aucune. En fait votre narcissique manque d’empathie. Si vous vous exprimez à ce sujet de façon rationnelle, émotionnelle, voire hystérique,  le narcissique ne vous accordera aucune attention. Il/elle se trouve dans sa tour d’ivoire, inaccessible, où il se protège de vos demandes et attaques impuissantes. Quoique les narcissiques ne manifestent pas d’empathie, ils sont en fait extrêmement perceptibles de ce qui se passe chez les autres. Sam Vaknin, auteur du livre « Malignan Self-Love », livre considéré comme « la Bible » du Trouble de la Personnalité Narcissique, dit que  l’empathie de Narcissiques est froide. Les narcissiques ne peuvent pas communiquer l’empathie du fond du cœur, parce que leur froideur émotionnelle les rend indifférents aux émotions et besoins des autres et à leur douleur.

6. Êtes-vous blessé(e) par le narcissique ?
Les narcissiques utilisent des stratégies subtiles et inconscientes pour blesser les sentiments des proches surtout quant
ils ressentent de l’envie, ce qui est fréquent. Ils cherchent à vous blesser car vous devenez l’objet de leur frustration personnelle. Dans ce sens-là, ils sont un peu paranoïaques. Par exemple, votre narcissique pourrait vous accuser d’être en compétition avec lui/elle. Dans sa projection, le narcissique va se dédier à vous combattre en déclenchant vos doutes, en mettant en évidence les aspects affaiblis de votre structure psychologique. Ses attitudes, paroles et conduites alimenteront les doutes que vous avez sur vous-même. Il/elle va vous faire sentir que quelque chose ne va vraiment pas avec vous. Il/elle attaquera votre manque de confiance. Le narcissique pousse sur tous les boutons de votre solitude. Il attise votre infériorité,  votre mal-être, la sensation d’être inadéquat(e), incorrect(e), indigne d’amour… il attise votre dévalorisation. En d’autres termes, le narcissique utilise des stratégies subtiles qui touchent a vos plus grandes croyances restrictives à propos de vous-même, confirmant ainsi le « personnage » que vous « croyez être ».

7.  Êtes-vous effrayé (e) par le narcissique ?
Voici une liste de stratégies effrayantes utilisées inconsciemment par les narcissiques :

  • Les narcissiques vous signalent comme étant  la personne « troublée ». Une fois que vous êtes tombé de leur piédestal, ils vous discréditent dans la famille et entre amis en faisant croire aux autres que vous êtes fou ou folle, que vous êtes irrationnel (le) ou instable. Ils peuvent faire croire aux autres, que leur intégrité psycho-émotionnelle est menacée par vous…
  • Les narcissiques montrent une fausse compassion. Par exemple, votre narcissique insistera pour « vous faire aider » si vous êtes déprimé (e) et il ou elle appellera le psychiatre sans remettre en questions sa participation dans votre dynamique de couple. Cela est peut-être très humiliant, car certainement vos réactions même s’elles sont très émotionnelles, ne nécessitent à priori pas d’assistance d’un psychiatre.
  • Les narcissiques utilisent la distorsion et le recadrage. Lorsque le narcissique rebondit et recadre avec assurance ce qui a été dit, il/elle le fait en sa faveur. Il fait de la distorsion cognitive concernant les faits concrets et il/elle les arrange contre vous.
  • Les narcissiques utilisent le masque d’affirmation de soi. Ils utilisent des arguments pour vous faire croire que vous « avez tout faux ». Ils arriveront peut-être à vous faire douter de vous et de vos sentiments et émotions, en vous faisant croire que leur version des événements est correcte.
  • Les narcissiques vous font sentir le poids de leur froideur et de leur indifférence. Ils agissent avec arrogance et mépris, avec une attitude de supériorité. Cependant, de temps à autre ils vous donneront un peu d’attention pour que vous constatiez combien ils sont attentifs, pour que vous ressentiez qu’ils vous donnent de l’affection et attirer ainsi, votre besoin d’eux.
  • Les narcissiques changent de sujet. Le narcissique peut détourner le sujet en posant une autre question, en besant les yeux quant vous parlez, en vous tournant le dos ou en faisant une déclaration habituellement dirigée vers vos pensées. Ex :  – tu imagines des choses. – Ça n’arrive jamais! – Non, tu as tort, tu ne t’en souviens pas bien. – Est-ce une autre idée biscornue qui  t’a donné ton ami(e) ? – Je ne vais pas mettre mon petit doigt dans ce discours.
  • Les narcissiques minimisent ce qui se passe. En banalisant ce que vous constatez, ressentez et pensez, le narcissique vous fait sentir impuissant (e) et démuni (e). Exemples : – j’en assez de tes pleurnicheries ! – Qu’est-ce que j’ai fais encore ?  – Pourquoi es-tu si sensible? – Tu n’as pas besoin de te fâcher pour une si petite chose ! Pourquoi prends-tu les choses si au sérieux ? Le mécanisme du narcissique face à vos plaintes est le déni et l’évitement.

8. Vous voulez l’aider à changer ?
Si vous soufrez dans cette relation et vous vous sentez coupable, si vous ressentez un besoin énorme d’être aimé(e), si vous avez besoin reconnaissance et vous régissez par une urgence compulsive de vouloir lui faire changer ou de lui protéger, vous devez savoir que les narcissiques ne se remettent jamais en question. Ils ne sont responsables de rien. Donc votre aide serait vaine, car en plus, votre narcissique n’a rien demandé de la sorte. Si vous lui proposez de faire une thérapie de couple, il/elle vous dirait « qu’il n’en a pas besoin ». Il/elle pourrait utiliser une fausse compassion pour  « vous accompagner » si vous désirez, mais il/elle va défier, juger et évaluer le thérapeute qui serait considéré inadapté à lui/elle. 

9. Vous voulez partir ?
Si votre souffrance a arrivée à son limite il vaut mieux de partir ; il faut savoir que 
votre tendance est de rester. Mais, votre narcissique n’est vraiment pas intéressé(e) par ce que vous vivez à ses côtés. Vos larmes laissent indifférent votre narcissique; celles-ci tombent dessous « comme la pluie sur le plumes d’un canard ». En refusant et en étant incapable de reconnaître son trouble, le narcissique vous défie lorsque vous exprimez ce qu’il fait. Exemple : – Je ne me souviens pas de ça, tu l’as rêvé! -Tu mens, je n’ai jamais dit ça. – Je ne sais pas de quoi tu parles, tu changes de sujet…– Tu interprètes tout ! – Tu devrais consulter un psychiatre ! Si vous partez,  attention !
N
e dites jamais à votre partenaire ou à votre chef de service, que vous partez parce que vous avez découvert qu’il/elle souffre d’un trouble narcissique ! Le narcissique se sentirait très blessé (e) et  très insulté (e) !  Rappelez-vous que les narcissiques, n’ont aucune capacité de se remettre en question car cela menace la survie de leur « image » sans laquelle ils se sentent vides. Pour la plus part, les narcissiques ne peuvent admettre qu’ils ont un trouble de la personnalité, cela est très déstabilisant pour eux. Leur savoir, image et personne se trouve par-dessous de toutes les « conneries » que les thérapeutes puissent raconter dans les magazines pour des femmes !

10. Chérissez-vous encore l’idée que votre narcissique puisse vous aimer ?
Vous êtes sevrée d’amour et d’attention si vous vivez avec un ou une. 
Cependant, si vous croyez qu’un jour votre narcissique va vous dire enfin qu’il/elle vous aime vraiment, qu’il/elle tient à vous et qu’il/elle va tout faire  pour comprendre ce qui se passe dans votre couple y compris se remettre en question… Vous rêvez ! Le narcissique vous dira autre chose. Par exemple : – je suis très abattu (e) et profondément triste à l’idée que tu me désignes comme le responsable de tes souffrances… Ou bien : – Je ne suis pour toi qu’un monstre… Ceci dit, le narcissique est plus triste de voir son image déchirée à vos yeux, que de vous perdre. Il est prouvable qu’à partir du moment où vous lui direz qui il/elle a un trouble de la personnalité, votre narcissique va vous ignorer encore plus, vous humilier, vous dénigrer, vous maltraiter…

Voulez-vous guérir des blessures du passé qui vous amènent à attirer des personnes qui vous font souffrir ? Vous pouvez lire ceci…
La dépendance à des personnes qui vous font souffrir se soigne.
 
Suivez le lien…