Nos constats fondamentaux :

La dualité est une illusion entretenue par le mental lorsqu’il se pense lui-même.

– Chez tous les vertébrés, la production mentale veille à la sécurité de l’ensemble de l’organisme. C’est ainsi que se produisent des images mentales telles que « j’ai faim » ou « j’ai froid » qui arrivent en réflexe à des sensations physiques constatées et non interprétées par le mentale. Dans ce cas, l’illusion de dualité ne se produit pas.

– Chez l’homme, pour s’évaluer et ainsi veiller à sa propre sécurité, le mental produit l’image d’un observateur-évaluateur-juge… de lui-même, séparé des images de lui-même. Cette activité entretient le doute d’être, et l’illusion de séparation d’avec sa propre production mentale, d’avec soi-même et d’avec tout ce qui est pensé.

Lorsqu’une sensation physique ou une pensée est interprétée par le mental, c’est toujours en référence à des présupposés accumulés par le mental à son propre sujet au cours de ses autoévaluations précédentes. Ce qui constitue une boucle autoréférentielle, autohypnotique et autostable.

« Moi » illusoirement séparé, est constitué de cette boucle autoréférentielle illusoirement sécuritaire. Cette construction mentale « MOI » est autostable du fait qu’elle est constituée d’une somme de présupposé à propos d’elle-même. « Moi » existe par cette activité mentale qui entretient le doute d’être. Pourtant avec ou sans cette activité mentale, qui par moment s’arrête comme dans le sommeil profond, Être demeure.

La Non-Dualité, « Être », « Amour », « Conscience », « Dieu »… «Un» est éprouvé dès l’instant où cesse la quête d’existence de « Moi ». Dès l’instant où l’observateur imaginaire « voit » sa quête comme une activité mentale, dont « Être » ne dépend qu’imaginairement. 

« Être » ne dépend pas de concepts, la carte n’est pas le territoire. Nous vous invitons à vous réveiller d’un vieux rêve transgénérationnel, selon lequel votre existence, votre bonheur, votre sécurité… dépendent de votre connaissance et de votre maîtrise inatteignables de la carte.