Être, Amour, Conscience…* le Paradis ou l’idéal…*

Nous vous proposons de découvrir ensemble que

RIEN N’A JAMAIS ÉTÉ PERDU !

Ils en 
témoignent:

Alain : Je me repliais sur moi, à présent je reprends confiance, c’est la plus belle chose qui me soit arrivé : YouTube
Bernard : J’avais tout essayé sans réussir à me débarrasser du mal-être. Aujourd’hui ma vie a vraiment changé: YouTube
Joël : J’ai découvert l’origine de mes schémas répétitifs, mes modes de  relations ont changé c’est le plus beau cadeau de ma vie : YouTub
Marie-Christine : j’ai enfin découvert l’origine de mes sensations de manque et je suis débarrassée de mes mécanismes de sur-adaptation : YouTube
Sylvia : J’ai vraiment beaucoup travaillé sur moi et j’ai enfin terminé de m’auto-juger : YouTube

Lorsque entre deux et trois ans vous et moi avons commencé à nous diviser imaginairement en un « regardeur de soi » et un « moi » regardé, nous nous sommes crus séparés de nous-mêmes, séparés de l’idéal, séparés de tout !  C’est un véritable choc de séparation, une perte imaginaire du paradis…

Bien des années plus tard, l’adulte développe des stratégies parfois efficaces pour obtenir une position sociale, un bonheur entre amis, en couple, en famille… Par contre, s’il cherche confusément à « rejoindre » Être, Amour, Conscience et un « idéal » qu’il ne sait pas clairement décrire, cela entretient la sensation de séparation d’avec ce qu’il cherche, cela entretient des mécanismes récurrents et une sourde souffrance.

Cette souffrance invite communément à une quête de réparation, à un travail sur soi, à un long chemin spirituel… qui confirmeront mécaniquement la sensation d’être séparé d’un but qui semble aussi vitale qu’il est inatteignable.

L’autoquestionnement des croyances à propos de soi-même, révèle les détails et le contexte de cette « histoire de séparation » pour faire apparaître que c’est une histoire. Pour faire apparaître que la sensation de séparation d’avec Être, Amour, Conscience est le fruit de l’imagination d’un enfant auquel vous êtes peut-être encore identifié.

La reconnaissance de cette histoire révèle vos ressources  « Mon potentiel d’adulte »  et vous encourage à les mettre en œuvre spontanément dès maintenant et durablement.

*« Le paradis » est conçu ici comme un idéal qui ferait de nous et de notre vie un idéal.
*« Être », « Amour », « Conscience »… ne sont pas pensables ni définissables ni localisable.

Il s’agit d’un processus relationnel fondé sur votre mode de vie et vos recherches personnelles.

L’autoquestionnement permet de reconnaitre les croyances à propos de soi comme étant des croyances. Cela change la vie lorsqu’il s’agit de croyances produisant des limites et des manques imaginaires induisant des souffrances qui elles sont lourdes et bien réelles.

Avant de s’y mettre, l’autoquestionnement semble compliqué et inquiétant, car les croyances à propos de soi sont confondues depuis l’enfance avec la sensation « moi ». De ce fait, l’existence de l’adulte semble dépendre de l’histoire, de l’enfance et de la recherche personnelle…

Vous découvrirez rapidement que l’autoquestionnement est fondé sur l’observation et la logique. Plus le processus avance et plus les doutes et les peurs disparaissent, plus l’autoquestionnement devient simple, efficace et léger. Au bout de quelque temps, le processus se poursuit spontanément et l’utilité de l’accompagnement disparaît.

Comment s’y mettre ?

Par Skype, pour faire connaissance et évaluer ensemble vos attentes et recherche, la première heure est gratuite.
Pour les personnes ne pouvant ou ne voulant pas se déplacer, un calendrier prévisionnel peut être établi. En savoir plus…

Trois jours intensifs chez nous à Sorrus au nord de la France. C’est la solution radicale pour aller directement au cœur du sujet. Le dépaysement et l’attention portée à 100% sur l’histoire intime permettent un véritable changement de point de vue sur sa propre existence et une véritable renaissance.  En savoir plus…

Atelier ‘découverte’ sur un Weekend: 12h de travail au sein d’un groupe de 20 participants maximum dans une grande ville de France de Belgique de Suisse… En savoir plus…

Groupes de travail sur un Weekend: 20 participants maximum, à Paris, à Bruxelles… Les membres de ces groupes aiment se réunir tous les deux ou trois mois pour s’entretenir dans l’Autoquestionnement et approfondir leur pratique jusqu’à devenir éventuellement accompagnateur agréé. En savoir plus…