Que cherchez-vous à « devenir » pour que les choses aillent mieux ?

Cherchez-vous à devenir Amour ? Sérénité ? Réussite ?
Douceur ? Force ? Efficacité ? Unité ? Lumière ? Éveil ?…
Autres choses ou tout cela à la foi ?

Remarquez que votre recherche de « devenir » confirme la croyance que vous n’êtes pas ce que vous « devriez être ».

Il est possible que confusément vous défendiez « cette croyance » comme si votre vie en dépendait.  Il est possible que cela produise des comportements contradictoires qui entretiennent des difficultés et des souffrances récurrentes.

Au cours de l’autoquestionnement Non-Duel, en répondant à nos questions très surprenantes, vos croyances à propos de vous-même ainsi que les comportements confus qui en résultent, se révèlent avec clarté.
Lorsque vous découvrez leur véritable nature, leur histoire, leurs origines précises… les charges émotionnelles, les traumatismes, les peurs, les colères, les limites imaginaires… le poids du passé vous quittent…

Vos ressources insoupçonnées se révèlent.

La Pratique

Quelles émotions ressentez-vous ?
Tristesse ? Peur ? Honte ? Colère ? Joie de vivre ? Ou d’autres émotions ?…

Quelles pensées vous viennent à propos de vos émotions ?
Cela prouve que je ne suis pas ce que je devrais être ? Que le monde n’est pas ce qu’il devrait être ? Que rien n’est possible ? Que tout est bien ainsi ? Ou d’autres pensées ?…

En réflexes à vos émotions et à vos pensées, quels buts poursuivez-vous depuis très longtemps ? Vous améliorer ? Ne plus souffrir ? Trouver l’amour ? Sentir la vie ? Vous relier aux autres ? Devenir plus conscient pour mieux gérer votre vie ? Ouvrir votre cœur ? Un but très élevé difficile à décrire ?…

Votre but modeste ou très élevé, s’il n’est pas atteint, confirme t’il que vous n’êtes pas ce que vous devriez être ? Cela entretient-il une émotion ? Une sensation de blocage ? Une sensation de limites ? Une sensation de séparation ? Ou autres… ?

Les buts que vous proposent les coachs, les thérapeutes, les prêtres, les gourous… ne confirment t’ils pas la croyance que vous n’êtes pas ce que vous devriez être ? Cela entretient-il une émotion ? Une sensation de blocage, de limite ? De séparation ? De tristesse ? De peur ? De honte ? De colère ?…

Si vous souhaitez sortir de ce « cercle de captivité », questionnez sa nature et l’histoire de sa formation. Constatez et ressentez les « images illusions » sur lesquelles reposent les sensations de blocage, de limites, de séparation, de tristesse, de peur…
Par l’autoquestionnement de vos croyances, constatez l’immensité des possibles.  Constatez vos véritables ressources.